En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu INRA logo Inra FN3PT Fédération Nationale des Producteurs de Plant de Pomme de Terre

UMT Innoplant

NEMATOOLS, un projet de recherche pour maitriser le risque nématodes en plant de pomme de terre et sur les cultures en rotation

illustration nématode
© InnoPlant
Parmi les nématodes phytoparasites, Meloidogyne chitwoodi, M. fallax, Globodera pallida et G. rostochiensis sont parmi les plus préjudiciables sur pomme de terre. Ils sont listés comme parasites réglementés au titre de la directive 2000/29/EC qui impose une lutte obligatoire et/ou des mesures de gestion spécifiques en cas de découverte de foyer.

Soutenu par le Ministère de l’Agriculture sur une durée de 3 ans ½, le projet Casdar Nematools a été lancé le 30 octobre 2014 et se focalise sur les espèces réglementées de nématodes à galle (Meloidogyne) et à kyste (Globodera spp.). Ces nématodes constituent des menaces importantes pour les cultures de pomme de terre, en particulier pour le plant soumis à de sévères règles de production et de certification. Il est important de préserver au maximum la situation sanitaire en France vis à vis de ces parasites afin de maintenir l'atout compétitif de notre production par rapport aux pays concurrents.

 

Le projet est porté par la FN3PT et soutenu par l'UMT InnoPlant. Il est piloté par Anne-Claire Le Roux (FN3PT/RD3PT, UMR IGEPP) et associe les compétences:

  • des Organisations Régionales de Producteurs (Bretagne Plants, Comité Nord/Sipre et Comité Centre et Sud),
  • de l’INRA (UMR IGEPP, UMR SAD & UMR ISA),
  • de l’ANSES-LSV (Laboratoire de la Santé des Végétaux – Unité de nématologie).

 

Les objectifs sont les suivants:

  • développer de nouveaux outils de détection et quantification de ces nématodes adaptés aux matrices complexes (plantes, sols, effluents,..),
  • étudier la diversité des populations européennes de M. chitwoodi et M. fallax,
  • mieux évaluer les risques de dissémination des nématodes liés aux processus agricoles et industriels,
  • évaluer de nouvelles stratégies de lutte, incluant la résistance des plantes, l’effet de pratiques culturales ou d’autres solutions alternatives visant à réduire les populations de ces nématodes.

 

Les résultats attendus sont de plusieurs ordres :

  • méthodologiques : outils pour la filière plant et au-delà, évaluation de l’efficacité de modes de traitement en laboratoire et en station, phénotypage et évaluation de la résistance des plantes ou de l’effet de pratiques culturales, nouveaux moyens de lutte (plantes de rupture, plantes de la rotation, produits alternatifs)
  • cognitifs : compréhension des voies de dispersion des nématodes et du potentiel dispersif des engins agricoles sur la flore tellurique, connaissances de la diversité au sein des deux espèces réglementées de Meloidogyne.

 

Un guide des bonnes pratiques sur la gestion des risques agricoles et le traitement des effluents sera diffusé à l’issu du projet. Les informations acquises seront mises à la disposition des autres filières et organismes de développement afin d’être transférées aux agriculteurs et autres utilisateurs potentiels.

 

Ces travaux concourent à l’avancement de l’axe 1 de l’UMT InnoPlant destiné à maintenir et renforcer le statut phytosanitaire privilégié du territoire.

Extraction de nématodes libres dans des échantillons de sols
Galles sur racines - Nématodes du genre Meloidogyne
Chantier de récolte de pomme de terre